J'ai tellement froid, transi à coeur, comme si l'univers s'était brusquement congelé.
Le vent a le tranchant d'une lame et l'hostilité d'une hyène.
Je ne parviens pas à me réchauffer.
Les yeux d'autrui sont de longs canons ou bien de sombres puits sans fond.
Je voudrais appuyer sur un bouton et me retrouver déjà demain, après-demain ou même dans dix ans.
N'importe quand et où, sauf dans cette mare de putride anxiété.
Si, cette nuit, je vois une étoile filante, j'espère qu'elle réalisera mon vœu.