J'ai rêvé de la fin du monde.
J'étais sur un bateau à la dérive avec une poignée d'autres personnes en aussi mauvais état que moi.
Nous étions tous mourants, voire déjà décédés, les flots étaient surpuissants et allaient bientôt nous avaler.
La mer engloutissait la terre, le vent faisait choir le ciel, qui se brisait en morceaux.
Je voulais me préparer mentalement au contact de l'eau glacée avec ma peau, lorsque l'embarcation serait submergée; j'avais peur de souffrir atrocement, de me voir lentement partir.
Peut-être ce bateau n'était-il finalement que ma propre vie.