"Il ne suffit pas d'être innocent,
Encore faut-il en avoir l'air"
*
- Vous avez vu le nouveau voisin?
- Non, il est comment?
- Ni jeune ni vieux, ni grand ni petit, ni gros ni maigre et son visage est si anodin que je l'ai aussitôt oublié.
- Ah lui! mais il habite ici depuis au moins huit ans!
- Vous êtes sure? Je ne l'avais jamais vu auparavant pourtant...
- Normal, il arrive qu'il se cache dans le faux plafond de l'ascenseur pour ne pas avoir à dire bonjour à quiconque.
Parfois, il monte à pied les 23 étages de l'immeuble pour aller se terrer dans son antre.
Je l'ai même débusqué, un jour, caché derrière la porte du local poussettes, retenant sa respiration et fermant les yeux, espérant se rendre invisible de la sorte.
Je vous le dis, cet individu a des choses à se reprocher!
Il sent la peur comme un footballeur sent le fauve.
On le devine, tapi quelque part dans les parages, lorsque parviennent à nos nez d'âcres relents d'anxiété.
Les remugles de l'angoisse lui collent à la peau et aux poils comme s'il trimballait sur son dos un incinérateur de névroses.