28 septembre 2018

Complexe

Tout petit déjà, il avait opté pour l'écrasement de son ego. Il jouait de son orgue Bontempi muni d'un casque afin que personne ne puisse être dérangé par son apprentissage musical. Il écoutait la radio à un volume si infime qu'il devait coller l'oreille au radio réveil pour entendre le moindre son. Il n'ouvrait pas ses volets le matin parce qu'une école faisait face à sa chambre et que quelqu'un aurait pu le surprendre en train de le faire. Sa plus grande fierté : qu'un psychiatre le qualifie de "cas complexe" sur son rapport... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2018

La parabole du pêcheur heureux

"Il faut laisser le travail à ceux qui en ont besoin" m'a t'il dit. Je ne me rappelle pas vraiment ce que je lui ai bredouillé comme réponse. Pendant que je lui parlais, il inclinait la tête d'un côté, un peu comme le font les oiseaux - il semblait se concentrer sur mes mots et j'en étais légèrement perturbé. L'intérieur de sa demeure était particulièrement dépouillé, austère même à bien des égards. Il ne travaillait pas, n'avait aucun but dans l'existence autre que celui de perdurer jusqu'au lendemain. Il ne possédait pas de... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 06:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

Sans couche

J'ai entendu qu'un bébé utilisait en moyenne 6000 couches jusqu'à l'âge où il devient (normalement) propre. L'air de rien, en ne me reproduisant pas, j'ai fait un sacré geste en faveur de l'environnement. Je prends conscience que l'horloge biologique ne concerne pas que les femmes, même si le tic-tac que je perçois parfois trop nettement en ce moment est surtout de nature psychologique. Je pourrais encore avoir un enfant, c'est physiquement envisageable, mais ce ne sera pas le cas selon toute vraisemblance. J'en fais mon deuil, je... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2018

Exemplaires

L'été commençait à me fatiguer mais les choses sont bien faites puisque voilà l'automne arrivé. Aujourd'hui, j'ai souri à un bébé dans sa poussette, j'aime bien voir "un" bébé, c'est drôle et émouvant; mais je n'aime pas "les" bébés en général. Je suis un peu mal à l'aise en présence de jumeaux, comme s'il y avait une arnaque quelque part. De même, dans un morceau de musique, j'aime bien entendre UN violon, c'est d'un élégant désespoir ... mais "des" violons me soûlent quand ils se superposent les uns aux autres. Chaque instrument... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2018

Peut-être même

T'as dit quoi? Que j'ai l'air dégoûtée ? Nan, ton corps ne me dégoûte pas, j'en suis simplement écœurée. Tu comprends pas? T'as toujours cette même tronche, ces mêmes muscles... Tu pourrais au moins te faire blanchir les dents, ou travailler tes abdos "à la Ronaldo", pour que j'ai l'impression que quelque chose de neuf survient enfin. Mais non, tu ne bouges pas, tu t'entretiens juste assez pour te maintenir tel que tu as toujours été depuis que ta mère t'a expulsé dans ce monde. J'aurais encore préféré que tu prennes du gras,... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2018

Au pied

- t'as l'air tout chamboulé, qu'est ce qui t'arrive? - pfff ... Cette nuit, j'ai fait un rêve bizarre, une femme me prenait pour son chien. - sans déconner !? - j'te jure, elle me disait "allez, va pisser, dépêche toi" - ah ah ah! - moi, j'ai protesté, j'lui ai dit "je ne vous permets pas madame"  - et après ? - après elle m'a gratouillé le ventre et derrière les oreilles, - et toi t'as fait quoi? - "ouaf ouaf"
Posté par Wakajawaka à 05:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2018

Cycle, ad nauseam

Depuis ma fenêtre, j'observe les femmes qui marchent dans la rue en contrebas. Chacune son style, chacune son charme, chacune incarnant une promesse d'avenir brillant. Convoiter, lutter pour conquérir notre désir; nous convaincre que nous sommes comblés une fois celui-ci satisfait. Puis nous lasser, nous éloigner, être écœuré de l'autre, le blâmer. Chercher un nouveau désir à même de faire taire les réflexions sur l'absence de sens de tout cela. Le sexe comme cache sexe existentiel. Jusqu'à planter une graine et faire naître la... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Venelles

J'aime les sentiers, les ruelles, les lieux semi abandonnés, ceux où l'on passe de ville à campagne en quelques enjambées. Il y a là souvent du lierre et des érables sauvages, Des pissenlits et des herbes pas très sages. J'aime l'aube, j'aime le crépuscule, moins ce qui existe entre ces Moments majuscules. Je voudrais ne garder que les levers et couchers du soleil, Expulser de ma vie le reste des journées, où la lumière écrase le monde comme une vulgaire purée.
Posté par Wakajawaka à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2018

Saturation

Il est vraiment temps que ces vacances se terminent, je commence à bouillonner intérieurement. Quasiment dix jours de cohabitation non stop, je sature, la nervosité grimpe en flèche et, bientôt, je le sais d'expérience, l'agressivité va montrer la pointe de ses dents aiguisées. Plus que 24h à tenir avant de retrouver mon antre, mes plantes, ma cardio boxe et mon indépendance. Je crois vouloir, non j'ai envie et besoin, de faire une longue pause d'avec le forum. V. semble avoir un mec et un gamin, merveilleux, faut absolument que... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 22:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2018

Un miel amer

Il y avait un grand miroir dans le hall d'entrée. En apercevant ma silouhette, je me suis figé un instant, surpris de découvrir fortuitement une preuve de ma réalité. Il faut dire que je n'étais plus très sûr d'exister ces temps-ci, autrui ayant souvent tendance à me confondre avec un réverbère ou une poubelle de recyclage. Donc, j'étais bel et bien toujours là, mon corps servant de point d'ancrage à mon âme vaporeuse. Je pensais à ma tante à qui j'avais promis, quatre mois auparavant, de la rappeler. "Je peux compter sur toi?"... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]