Attention, attention à la tension !
J'emmerde la scansion !
Moins d'information, moindre vénération.
Bouge toi, bouge toi !
Et oui, pourquoi moi et pas un petit peu toi?
À toujours atteindre mon premier pas,
Es-tu fainéante, ou bien est-ce de la négligence ? 
Tu crois, tu crois, qu'ton sexe de naissance,
T'accorde le droit à davantage de droits?
Que cela t'autorise à être gauche avec moi?
Attentiste avec la vie, froide avec mes émois ?
Et moi, et moi, tu crois que j'te dois tout ça ?
Une cour assidue, pour tes yeux chocolat ?
Te laisser disposer, ne jamais rien proposer,
car, par veine, tu es une charmante femelle,
Et moi un pauvre mâle, chérissant tant les belles,
Fort mal en point, pleurnichant dans son coin.
••