31 mai 2019

Avec

Avec elle, le filtre - dans lequel passent mes pensées avant d'être changées en parole - voit ses mailles s'élargir, le filtre se relâche.Je ne lui dis pas tout ce qui me passe par la tête, non bien sûr, mais je lui en transmets une proportion assez inédite dans mon histoire personnelle.Je ne ressens envers elle aucune méfiance, aucune crainte que nous puissions ne plus nous comprendre un jour, ou ne plus prendre de plaisir à rapprocher nos corps.Elle est faite du même bois que moi, ce qui est sécurisant, mais son essence est tout de... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2019

Chorégraphie

Acculé dans un coin du ring de la vie,Assommé par le violent pugilat de la réalité,Saoulé de coups, sevré de tendresses, je cours me réfugier en moi-même,Oubliant l'extérieur, reniant toute altérité.*J'apprends à danser, ou plutôt à bouger, j'apprends a être souple dans ma tête, puis la souplesse se transmet à mon corps. Il faut du temps pour se débloquer, comme en toute chose, il faut du temps pour évoluer.Je laisse la liberté me guider, décider de mes pas, de mon rythme, mes envies se propagent dans mes membres, s'expriment dans mon... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2019

Juste

"Le réel est un cas particulier du possible"*La vie est une machine à dégueuler de l'injustice; il en profite largement et il en remercie le ciel tous les jours que Dieu fait.Pendant que des hommes responsables et sérieux triment, suent et souffrent en exerçant des métiers inintéressants, il se rapproche de leur femme qui s'ennuie seule toute la journée.Il dispose de suffisamment de provision de temps pour en offrir de larges tranches, à des demoiselles trop délaissées, pas assez ou mal aimées.L'injustice n'est pas que souffrance... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2019

Tellement française

Une cliente d'un supermarché, d'une cinquantaine d'années, en posant ses articles sur le tapis roulant, se confie à la caissière, en maugréant : "Ici tout le monde tire la tronche, en Espagne, au Portugal, c'est pas comme ça !" Cette dame attend que la bonne humeur lui soit transmise du dehors, comme un virus du sourire. Elle serait moins aigrie et plus agréablement surprise si elle se décidait à arborer un sourire en premier, sans attendre que l'autre réponde à ses requêtes de bonheur. Au lieu de cela, elle agit de façon... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 05:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2019

Ressentis

Il semble faire l'unanimité. Quelqu'un qui plaît ainsi à tout le monde peut-il encore se plaire à lui-même ? * Toujours, en toute occasion, nous étions parfaitement égaux en droit. Jamais, pourtant, nous ne fûmes heureux. Notre égalité se concrétisait surtout dans l'intensité de notre désespoir individuel. *  Effrayés par la violence de l'ennui que nous ressentions lorsque nous étions seuls, nous avions décidé de nous ennuyer ensemble, en meutes. La rancoeur se déploya cependant dans nos coeurs quand nous avons constaté... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2019

à 5 mètres - à 5 centimètres

Je la vois, à environ cinq mètres de moi, j'en ai presque le souffle coupé. Habitués à être collés l'un à l'autre, parfois l'un dans l'autre, habitué à regarder son doux visage en embrassant ses tendres lèvres, j'avais un peu oublié sa grande beauté lorsque je peux la contempler en entier, d'un peu plus loin. Son élégance, ses expressions de visage, sa démarche souple, quand elle se rapproche de moi, me ravissent en tout point. Elle me comble, le vide est devenu plein. * Plaisirs insensés, sens aiguisés Je me déploie en elle, ... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2019

Voisinage

Je fais le tour de mon quartier, histoire de trimballer mon âme effarouchée hors de son antre habituelle, de la divertir un peu. Sur le trottoir opposé au mien, je remarque une voisine assez âgée appuyée sur deux cannes depuis quelques semaines, peut-être suite à une opération à la hanche. Je me rappelle à quel point on peut se sentir vulnérable et fragile lorsqu'on arpente la ville ainsi, aidé de béquilles; je ressens de la peine pour elle. Un peu plus loin, voilà qu'arrive ma voisine américaine, enfin je l'appelle mentalement... [Lire la suite]
Posté par Wakajawaka à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]